• Reckoning : les dents de Naros

    Article publié sur RPGFrance le 20.04.2012

     

     

    Salut les gobelins, c'est Madame Kill-Irma, vous vous rappelez, celle qui à partir de sa boule de cristal, vous avait promis DLC à profusion pour Reckoning. Eh bien me revoici pour vous parler non pas des dents de ma mère - celle-ci, elle était trop facile -, mais des Dents de Naros. Un second DLC qui arrive un mois après Kel le mort ? On pourra féliciter les développeurs de leur rendement. Mais cela ne rime pas forcément avec qualité.  Voyons cela de plus près.

    Je vous renvoie immédiatement aux tests PC et PS3 des Royaumes d'Amalur : Reckoning, ainsi qu'à celui du premier DLC : Kel le mort pour compléter votre connaissance sur le jeu de base. Comme précisé par les développeurs, ce gros DLC propose une nouvelle cité, vingt quêtes annexes, cinq énormes donjons, trois nouvelles cartes du destin, et de l'équipement en plus. Niveau créature, des géants et des ptéryx font partie des nouvelles attractions.

    Pour cette aventure, vous devez rencontrer une bande de mercenaires prêt à partir en expédition, car ils ont découvert un passage vers les dents de Naros, une région inexplorée. C'est donc au sud d'Ettinmere que vous vous rendez, pour leur parler. Nul besoin d'avoir fini la quête principale pour vous lancer à cor et à cri dans cette nouvelle aventure, ni d'avoir atteint un certain niveau, à contrario de Kel le mort, juste d'avoir découvert le campement. 

     

       

     

    Comme on peut le constater sur l'image ci-dessus, la nouvelle carte qui s'offre à vous se situe en bas à gauche de la carte générale. Après vous être enfoncé dans le passage, voici qu'une jolie vidéo d'images, à l'instar du premier DLC, fait son apparition, indiquant que l'on vous attend tel l'appelé. La grotte sera plus ou moins fatale à votre équipée, et vous serez seul à poursuivre l'aventure. Arrivé sur place, le monde vous paraîtra bien grand, sachant que les humanoïdes sont géants. 

    L'histoire sera faite de prophétie, de traîtrise et de sacrifice, mais je ne vous en dirai pas plus, pour éviter de gâcher votre surprise. Il m'a fallu qcinq heures pour finir la quête principale en mode normal, en utilisant la téléportation rapide. Elle est de bonne qualité, tout comme l'était Kel le mort. Nul doute que vous pourrez rentabiliser votre achat en prenant le temps de visiter cette contrée, qui propose des quêtes secondaires que l'on peut très bien considérer comme FEDEX. L'écrit de bonne qualité, sert donc d'excuse à des combats toujours aussi nerveux et jouissifs. 

    Idylla, la ville flottante, joliment représentée avec son style gréco-romain est très bien rendue. Vous aurez plaisir à visiter ses égouts aériens pentus et ses différents petits quartiers typés. Après les pirates et les forêts du premier DLC, Les Dents de Naros a un environnement plus proche de la savane et de la campagne antique. On pourra aussi agrandir son inventaire en achetant un nouveau sac au marchand d'Idylla et trouver une tenue de set, après le boss final, ce dernier n'étant pas franchement inoubliable. Je m'interroge toujours sur la raison du titre de ce DLC, sachant que la quête principale en est tout à fait détachée. Naros étant, d'après les développeurs, un troll, je m'attendais à l'affronter, voire le croiser, mais pas du tout. Je reconnais que je me suis pas forcément attardé dans tous les recoins : peut être vit-il caché. De même, il faudra vous téléporter pour revenir sur la carte générale du monde d'Amalur.

     

       

     

    Les voix et les dialogues, toujours très importants, sont de bonne qualité. L'univers MMORPG solo de Reckoning est donc bien en place et Les Dents de Naros ne dénote pas. Ce second DLC est donc, tout comme le premier, sans défaut. 

    Seulement, on aurait pu espérer des changements qui auraient fait évoluer le jeu vers le sublime. Par exemple, une augmentation du niveau maximum, bloqué toujours à 40, un multi coopératif, une caméra plus lointaine, de nouvelles compétences, une difficulté rehaussée. En fait, des options supplémentaires. Mais non, rien de cela. A croire qu'il y a des goblins attachés derrière un éditeur de quêtes et de niveaux, qui se relayent tous les mois pour nous sortir un nouveau DLC scénarisé. 

     

    Je pourrais vous recopier la conclusion du DLC précédent, voire du prochain, oui c'est mon don de voyance, si l'évolution des contenus ne variait pas d'un iota. Nouvelle histoire, nouvelles quêtes secondaires FEDEX bien écrites, nouveaux bestiaires et nouveaux équipements. Alors pour ceux qui ne sont toujours pas gavés avec cet action-RPG, ils pourront compléter leur jeu et augmenter la note de deux points. Il n'est pas mauvais tout comme son prédécesseur, mais le  problème c'est que les apports de DLC de ce type peuvent perdurer à l'infini. Et à un moment donné, il faut passer à autre chose. 

     

    + Une nouvelle contrée

     

    - Quel rapport avec les dents de Naros ?

    - Rien d'autre qu'une contrée avec des quêtes FEDEX

    - Pas de changement pour la caméra

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :