• Lichdom Battle - Preview

    Article publié sur RPGFrance le 02.07.2014

     

     

    Depuis le 19 Mars 2014 est apparu sur la plateforme de téléchargement Steam une pré-alpha d'un jeu qui vous propose d'incarner un magicien dans un monde Héroic Fantasy : Lichdom Battlemage, ex Lichdom Redeemer. Le développement de ce jeu indépendant par Xaviant Studios des vétérans du jeu vidéo, se poursuit et sa sortie est prévue pour le 26 Août prochain. Alors en attendant la bêta pour le 21 Juillet, on peut peut-être toucher deux mots de cet accès anticipé correspondant à la version alpha de ce nouvel Action-RPG. 

    Surtout que les développeurs ont eu la bonne idée de lancer une campagne tarifaire intéressante, augmentant au fur et à mesure que le jeu se finalise. Il est donc intéressant d'évaluer le potentiel de ce jeu pour savoir si cela vaut le coût de l'acheter maintenant, plutôt qu'à sa sortie à plein tarif, à un prix définitif qui avoisinera les 40€.

     

    Forgeron dans l'âme et heureux en compagnie de votre soeur, vous vaquez à vos occupations lorsqu'un noble entreprenant décide de se charger du devenir de cette dernière. A coeur vaillant, ni une, ni deux, vous prenez sa défense et vous en venez aux mains. Malheureusement, vous ne faites pas le poids et vous retrouvez dans les pommes avec un avenir plutôt sombre.

    En début de partie vous choisirez le sexe de votre personnage ce qui vous conduira à une vidéo d'introduction qui varie un chouïa. Mais dans les deux cas, vous vous retrouverez abandonné dans une ruelle, et un magicien viendra à votre rencontre. Il vous apprendra que vous maîtrisez l'art de la magie. Votre corps sera alors inondé d'énergie et c'est ainsi que commencera votre aventure.

    Le premier niveau, se situant dans la rue d'un quartier de la ville, vous permettra de vous familiariser avec le fonctionnement du jeu, puis très rapidement dans les profondeurs de la terre, vous allez affiner votre technique. Lichdom Battlemage vous demandera de tracer un chemin plutôt linéaire en ce début de partie, mais qui s'ouvrira un peu plus par la suite avec des niveaux plus grands. Souvent, des failles temporelles interactives vous permettent de visualiser des dialogues passés entre PNJ qui vous dévoilent ainsi l'histoire. Parfois vous croiserez un chargeur de vie, quelques conteneurs, mais pas grand chose d'autre.

     

       

     

    Graphiquement, on est dans le haut de gamme avec de beaux environnements. L'utilisation du Cry Engine 3 ne doit pas y être étranger. On en prend donc plein les yeux et les ennemis plutôt bien animés tout comme les effets lumineux des sorts sont de toute beauté et très dynamiques. La finition est au rendez-vous et on ne se plaindra pas non plus de la musique symphonique ou encore des bruitages et des voix qui vous mettent dans une ambiance bien pesante. 

    Lorgnant du côté FPS, Lichdom Battlemage se jouera essentiellement à la souris. Le clic gauche et le clic droit permettent de jeter un sort différent d'une même famille (imaginons le feu), alors que les touches du clavier permettront de se déplacer ou encore de sauter. En couplant les deux clics de la souris, on déclenche un troisième sort (zone de feu dans ce cas). En utilisant la molette de la souris, on change de famille de sort (feu, glace, et un troisième choix parmi quatre différents). On accède donc à des sorts de nature différente, mais d'un fonctionnement type toujours identique (de loin, de zone, de défense). De plus, en tenant appuyé plus longtemps le bouton de la souris, l'intensité du sort augmente. La jouabilité tout comme la maniabilité sont donc aux petits oignons et il n'y a aucune jauge de mana qui pourrait ralentir vos actions.

    Lichdom Battlemage est pour l'instant assez simple avec le "blink", activable grâce à la barre espace, vous permettant de vous téléporter à petite distance (mais uniquement sur le sol) et ainsi vous éloignez de votre adversaire. L'option ne consommant pas d'énergie, tout comme vos autres sorts, on se demande même à quoi sert la fonction courir, tellement le "blink" paraît naturel et se montre efficace. Surtout lorsque l'on sait que l'on ne peut pas sauter ou se baisser, cela résume bien l'esprit du jeu centré sur l'action. 

     

       

     

    Lichdom Battlemage mettant en avant les attaques de sorts, il serait dommage que la stratégie ne soit pas au rendez-vous et se limite à des mécanismes répétitifs, comme une attaque suivie d'un repli pour éviter le contact. Et pour l'instant, on se retrouve complètement dans cette configuration, même si les ennemis ne restent pas inactifs à vos assauts et chargent sans plus jamais vous lâcher. On aimerait donc un peu plus de variété et dans les champs des possibles et dans la diversité des ennemis car au bout de quelques heures, pour l'instant on en fait vite le tour. Non pas que le jeu n'est pas jouissif, mais tout simplement qu'il offre des situations de combats redondantes. Les mêmes ennemis apparaissant en vague à distance régulière.

    Chaque adversaire a ses propres résistances et vous oblige à manier vos sorts avec intelligence, cherchant leur point faible sous peine de vous retrouver six pieds sous terre sachant qu'ils sont très vifs et sur vous en moins de deux. Seulement, le jeu se résume à jongler avec vos formules magiques et le côté répétitif risque d'être bien présent. Surtout que d'une famille de sorts à l'autre, à part l'effet visuel, on a à peu près le même effet. 

    Et pour la partie RPG alors ? Vous allez grincer des dents parce que franchement cela manque de contenu. L'inventaire se résume à vos sorts, il n'y a pas de choix de dialogue, pas d'équipement tunné, peu de conteneurs à défoncer, pas de compétences, pas de points d'expérience et pas d'interaction avec le décor. Juste des poches d'amas gluant au plafond à faire péter. Gloups !

    A chaque mort, vous récupérez automatiquement des essences qui correspondent à des bonus que vous pourrez coupler à vos sorts dans un menu craftien permettant ainsi de booster vos dégâts ou la rapidité de vos sorts ou encore de faire de l'artisanat et mixer des essences ennemies pour en produire d'autres. C'est la force du jeu et c'est plutôt complet, permettant de bien personnaliser ses sorts, mais cela reste pauvre pour un RPG. Car si je devais lui mettre une note RPG selon notre formule magique secrète, à l'heure actuelle j'opterai pour un 1/5.

    On en conclut donc que l'on est proche d'un jeu comme Dishonored (avec beaucoup moins de possibilités tactiques) ou d'un Hexen (avec beaucoup moins d'interactions), et pas du tout d'un Arx Fatalis

     

       

     

    Le jeu compte encore aujourd'hui une armada de bugs, mais la version testée, je le rappelle alpha, se montre stable et ne m'a pas renvoyé paître. Il y a déjà moyen de s'amuser, même s'il est uniquement solo. Il a aussi tout le potentiel d'un jeu prêt à être porté sur les consoles nouvelle génération avec des sauvegardes automatiques, des loots absorbés automatiquement, des ennemis qui apparaissent de terre et disparaissent automatiquement et enfin ses tirs à visée automatique. D'ailleurs on rage de ne pouvoir sauvegarder quand on le veut, nous obligeant à refaire un niveau abandonné en cours de route ou encore lors de la mort de son personnage. 

    Du coup, que faut-il attendre de plus de la version finale prévue je le rappelle pour le mois d'Août  ? Tout d'abord, cinq autres niveaux pour un total de durée de vie de 30 heures, cinq boss (deux actuellement), seize ennemis différents (douze actuellement), huit classes de personnages accessibles, un new game + et bien sur une optimisation du produit avec élimination des bugs et intégration de ce qu'il manque des voix et les vidéos in-game au brouillon actuellement. Dans ces prévisions, manquerait pas un peu de notions de RPG par hasard ? 

     

    Lichdom Battlemage est un FPS plutôt prometteur avec son moteur nec plus ultra et sa finition plus que correcte à ce stade de développement. Jouer un mage vous rappellera sûrement vos meilleures heures passées sur Arx Fatalis et Dark Messiah,  tout en sachant que Lichdom Battlemage est centré uniquement sur l'action. En l'état, si vous aimez ce style de jeu, vous auriez tort de vous en priver même s'il se montre répétitif dans sa jouabilité, car il est à moitié prix et que cela ne va pas durer.

    Pour les fans de RPG par contre, il faudra attendre la version finale pour savoir si son contenu bien trop anémique évolue, mais là j'ai un gros doute. Et avec si peu d'éléments RPG, il n'aura pas sa place dans notre ligne éditoriale. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :