•  

    Pour l'instant l'équipe est constituée d'une unique personne : moi-même. Mais si vous êtes intéressés pour écrire des tests, contactez-moi. 


     Killpower : testeur depuis les années 90, j'ai travaillé avec Dagon's Lair de 2005 à 2009, seul de 2009 à 2011 puis chez RPGFrance jusqu'en 2015. Cette association dont j'ai été le rédacteur chef puis le président a refusé de retravailler avec moi, mais elle garde mes articles et mes idées (la note RPG, les vidéos duo, les BD en collaboration avec des anciens) ! Un refus qui est puni par la loi car sans raison valable, alors que je ne voulais que la prospérité du site dont j'ai créé l'association. Un comble pour des gens que j'ai encadrés, formés et enrôlés pour la plupart. C'est clair qu'aujourd'hui, l'esprit de communauté qui avait été fondé est détruit par des membres qui ne pensent qu'à eux et ne font rien. Ils restent deux rédacteurs sur la dizaine qui écrivaient lors de mon mandat. Censuré sur leur site, je me permets de dire ce que je pense ici. 

    Des gens qui publient toujours certains de mes articles alors que je ne leur ai pas donné l'autorisation mais qui publie des articles qui a l'origine sont parus chez Dagon's Lair. Sans arrangement des deux côtés, on appelle cela du vol ! 

     

    Mon ancienne adresse reste le siège social de l'association et sur le site officiel des associations, je reste le président depuis 2014. J'ai beau les avoir contactés, à l'heure d'aujourd'hui ils font la sourde oreille, une preuve encore de leur mauvaise foi. Et le contrat d'arrangement que je devais signer ne tenait absolument pas compte de ces articles. Je devais me en contrepartie la fermer et ne pas dire du mal de RPGFRance !

     

    ON peut donc dire que ce site RPGFRance est mort. Merci à eux de tout ce travail foutu en l'air.... 

     

    Du coup, je travaille de nouveau sur Dagon's Lair. En parallèle je tiens à jour ce blog qui comprend mes articles depuis 1998.  Il comprend donc la centralisation de la plupart des mes articles et reste une mémoire de mon travail.